Parcs nationaux

  • Parc de la Vanoise

Le Parc de la Vanoise a publié un un arrêté en Juillet 2011. Des discussions ont toujours cours pour une nouvelle version de celui-ci.

Le vol en planeur est autorisé à moins de 1000m sol du 15 Mai au 30 Octobre dans deux secteurs : le Col d’Aussois (Secteur P1) et le Grand Roc Noir (Secteur P2).

Les phases de concertation se terminent, ainsi la  FFVV a fait une proposition de charte ayant l’avantage d’autoriser implicitement le vol à voile dans le parc (dans les mêmes termes que pour le vol libre).
En ce qui concerne l’arrêté, nous ferons mention  à la DSAC des secteurs supplémentaires permettant aux vélivoles de transiter.  L’objet des futures discussions avec le parc permettant de délimiter  des zones supplémentaires  nécessaires au transit  vers l’Italie et la Suisse (passages des cols du Carro et de l’Iseran). 


--> Espace aérien du parc de la Vanoise   (PDF)



  • Parc du Mercantour

Le Parc du Mercantour a publié un arrété fin Août 2012.

Le survol à une hauteur inférieure à 1000 mètres est autorisé pour les périodes et les zones définies suivantes:


– tout au long de l’année, sur le secteur à l’ouest d’une ligne reliant les prés de Madame de France au col de Talon et se poursuivant vers le nord
– du 1er mai au 30 octobre, sur le secteur situé entre le GR « Tour du Haut Verdon Nord » et les arrêtes au sud du secteur de « l’Infiltré ».
– L’altitude de survol ne peut être inférieure à 300 m du sol ou des reliefs, hormis au dessus des arrêtes entre le col de Talon et le Grand
Cheval de Bois, et les arrêtes au sud de l’infiltré où une altitude de 100 m pourra être tolérée pour des raisons aérologiques. ( cf. Carte jointe )

La FFVV signera la convention de partenariat car il s’agit d’un compromis acceptable. Néanmoins, à la demande du club de Fayence,  la FFVV souhaite étendre les dérogations actuelles à l’Est du Col du Talon. 




  • Parc des Ecrins

Le Parc des Ecrins a publié un Arrété en Juillet 2012.

Le survol à une hauteur inférieure à mille mètres est autorisé pour les périodes et les zones définies comme suit :

- le survol de la réserve intégrale du Lauvitel est interdit,

- le  vol à voile peut évoluer sur des cheminements de 1000m de largeur permettant le transit entre les Alpes du Sud et les Alpes du Nord tels qu’ils figurent sur les cartes, à une altitude minimum de 2800m,

-  ces deux dispositions sont applicables en conditions aérologiques normales n’affectant pas la sécurité des pilotes.

Quasiment toutes les crêtes d’un intérêt aérologique à l’est du Massif sont utilisables, un message de mansuétude a été transmis aux gardes afin que les pilotes qui s’écartent des cheminements ne soient pas inquiétés (tant qu’ils n’évoluent pas dans des secteurs où ils ne devraient manifestement pas être).
Le principe d’une réunion annuelle a été acté afin de faire évoluer le dispositif.